2008 Projet de restructuration urbaine du quartier Saint Jean

Études et concours

28 of Nov, 2010

sa-paysage

www.sa-paysage.com

Untitled
  1. Untitled
  2. Untitled
  3. Untitled
  4. Untitled
  5. Untitled
Projet de restructuration urbaine du quartier Saint Jean
L’étude en cours s’inscrit dans le Projet de Renouvellement Urbain que la commune de Beauvais a engagé sur un secteur élargi qui couvre la quasi totalité du quartier Saint Jean.

Notre intervention s’étend maintenant sur 31 hectares et concerne environ 600 à 800 logements dans la partie sud du périmètre.
Notre engagement sur les problématiques que rencontrent les Zones Urbaines Sensibles nous a conduit à proposer une démarche ambitieuse qui consistait d’une part à requalifier systématiquement les voiries de desserte interne pour en faire de véritables voies partagées entre piétons et automobilistes, d’autre part à rattacher ces ensembles d’habitations à la ville en leur redonnant lisibilité et identité.

Nous avons successivement cherché à :
- Redimensionner les profils de voiries afin d’en limiter les emprises au profit de l’introduction de « circulations douces ».
- Reconfigurer les emprises des stationnements automobiles, parallèlement à la voirie afin de retrouver des caractéristiques rues et non pas de parkings.
- Déceler les poches d’espaces capables de recevoir des usages divers : aires de jeux, squares, placette d’articulation entre plusieurs opérations,...
- Créer de nouveaux maillages piétons et conforter les plus valorisant en terme d’usage.
Les intentions de projet, mises bout à bout, ont permis de concevoir un projet d’ensemble cohérent.

Le projet de reconfiguration de l’espace public a permis de mettre en valeur le site en interrogeant chaque parcelle d’espace : ainsi, la topographie, les percées sur le paysage lointain, mais aussi les ensembles de végétaux remarquables ou les tracés piétons non prévus initialement ; tous ces axes de projet ont fabriqué un véritable canevas sur lequel nous avons bâti les amorces d’un projet de réappropriation de l’espace.

Le cadre de l’étude initial étant fixé par les bailleurs sociaux avec lesquels nous avons travaillé - La SAPI (Nouveau Logis Picard), le CILOVA et le Logement Français - nous avons donc répondu en priorité au besoin de résidentialiser les différents patrimoines pour permettre la réalisation d’un nouveau découpage parcellaire clairement identifié de façon à : - Redonner des espaces privatifs protégés aux occupants des rez-de-chaussée des immeubles - Sécuriser les accès aux entrées d’immeubles - Sécuriser les sous-sols : accès véhicules et piétons - Prévoir les emplacements nécessaires pour les locaux conteneurs afin de répondre aux exigences du tri sélectif, sur les espaces extérieurs

Site Login