2004 Concours d'Urbanisme et Amenagement ZAC de Saint-Père

Études et concours

12 of Oct, 2010

Untitled
  1. Untitled
  2. Untitled
  3. Untitled
  4. Untitled
  5. Untitled
Développement durable et densités
Le projet d’aménagement du bourg de Saint-Père s’inscrit dans une démarche d’urbanisme durable.

La révélation du paysage (développée plus haut) en est une facette importante dans la mesure où elle est constitutive de l’ancrage à un territoire : le développement durable est alors exprimé en termes culturels. Directement associé à ce principe de mise en valeur de l’existant, le respect de la végétation et des écosystèmes est durable en matière d’environnement. On pourrait multiplier les exemples qui ont été cités : en ce sens, la modularité des parcelles met en avant les aspects économiques du développement durable (souplesse nécessaire pour s’adapter à une demande non maîtrisable), comme la diversité des logements est un facteur de durabilité sociale. Néanmoins, certains points méritent une attention particulière. En matière de gestion des densités, le projet a privilégié la qualité de vie (bien-vivre et bienêtre) à la quantité de logements. En fait, il s’agit surtout de laisser des espaces ouverts suffisants et bien articulés pour ne pas empêcher de conjuguer ce que l’on a qualifié de confort de ville et confort de campagne, car ponctuellement le rapport du nombre de logements sur la surface des terrains privés bâtis est importante. Le projet met ainsi un terme à l’étalement de la ville : au contraire, il se fonde sur l’étalement de la campagne dans la ville et anticipe la densification de secteurs potentiellement mutables.

Les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales

Le cas de la gestion des eaux pluviales constitue aussi un point fort de l’urbanisme durable du projet, plus précisément en termes paysagers et; environnementaux. Les techniques alternatives de gestion d’eaux pluviales sont généralisées sur l’ensemble du site, quels que soient la topographie, les réseaux existants et les profils de voie. Notre volonté consiste à stocker l’eau à la source, au pied de chacun des logements. Pour les voiries, des noues ou des tranchées drainantes sont mises en place le long de toutes les voies permettant de gérer l’eau en surface, éliminer toute vitesse de l’eau, tout ravinement et restituer l’eau à débit contrôlé vers la coulée verte principale (le Vallon), comme c’est le cas actuellement, mais à débit régulé. Dès lors, sur ces concepts simples, l’eau pluviale n’est plus un handicap mais un atout puisqu’elle est mise en scène. Elle guide le plan masse, ne présentant aucun point bas, et s’orientant suivant les courbes de niveau, avec des emprises de voies qui permettent en rive la collecte et le stockage des eaux pluviales. L’estimation financière n’affiche pas volontairement de postes spécifiques liés à la gestion des eaux pluviales.

L’économie du projet Comme souvent, respect de l’environnement coïncide avec économie. Le respect des éléments bâtis et végétaux existants et des modelés de terrain, la mise en place d’un système alternatif de gestion des eaux pluviales, la poursuite du traitement au sol amorcé dans le centre bourg, la simplicité de conception et d’entretien des espaces verts, sont autant d’éléments qui permettent de limiter les dépenses d’investissement mais aussi de fonctionnement de l’aménagement du centre bourg.

Ces principes permettent de laisser une marge suffisante pour développer des aspects à forte valeur ajoutée qui sont à la fois l’image du projet et une condition nécessaire à l’attractivité et à la qualité de vie à Saint-Père.

Site Login